12/02/2010

Tragique

Dites ce que vous voudrez, de toute façon cela n'a aucune importance, dit le Politologue: vos propos se perdent dans le vide, ils n'intéressent personne. Les journalistes vous ignorent, votre nom même ne leur dit rien. Il est vrai que vous ne leur téléphonez jamais. La dernière fois qu'on vous a invité à l'Emission, c'était il y a trente ans. Vos ouvrages sont absents des rayons des librairies. On les trouve, il est vrai, dans les bibliothèques publiques, mais ils dorment dans la réserve. Vous pensez peut-être que vous êtes sur une liste noire? La vérité est plus triste encore: vous ne figurez sur aucune liste: ni noire, ni rose, ni rouge. Bref, vous n'êtes rien, personne ne sait seulement que vous existez. Si, peut-être, la police: elle, assurément, le sait. Et votre ex-employeur. C'est vrai, dit l'Ethnologue, ma situation est tragique. Il faut absolument que je me réforme.