9/29/2017

Machiavel

L'église catholique n'est pas en reste, dit l'Auditrice. Vous avez vu les dernières déclarations du pape ? Le Figaro les résume en disant qu'il "entend rendre légale l'... illégale"*. En fait, la "protéger" (sous-titre du journal). Pour cela il propose 21 mesures: 21 mesures, qui vont du "regroupement familial" à "l'offre de citoyenneté", en passant par l'ouverture de "comptes bancaires", "l'assistance sanitaire nationale", "des systèmes de pension", la "liberté de profession et de pratique religieuse" (de la charia?), le maintien de l'"identité culturelle", etc. En contre-partie, le pape critique le "soi-disant devoir moral de conserver l'identité culturelle et religieuse d'origine" des Européens**. Les ... ont donc droit au maintien de leur identité culturelle, non en revanche les Européens. Mme ... elle-même, cette ... accomplie, n'était jamais allée aussi loin. Le siège pontifical a toujours été un ennemi acharné et souvent même mortel des libertés européennes, dit l'Avocate. Machiavel le lui reprochait déjà, toute l'histoire de la papauté le confirme. On l'a bien vu au XXe siècle encore. Ce n'est donc pas en soi une nouveauté. Mais on franchit ici un pas supplémentaire. Le pape dit ici très clairement qu'il veut la mort de l'Europe. Sauf que lui-même, en l'occurrence, joue gros, dit le Double. Il est tout à fait possible que le pape actuel soit le dernier pape. Ce serait plutôt une bonne nouvelle, dit l'Etudiante. Je ne dis pas le contraire, dit le Double. Et l'éthicien, dit le Collégien: ce sera aussi le dernier? Hélas non, dit l'Avocate. L'espèce en est très prolifique.

Le Figaro, 23 août 2017, p. 9.
** Le Figaro, 29 septembre 2017, p. 21.