1/25/2017

Plaie

C'est un vrai souci, dit l'Etudiante. Ils n'arrivent toujours pas, deux cent ans ou presque après leur fondation, à équilibrer leurs comptes. Oui, je parle du Journal. Notre petite pravda locale, si tu préfères. Beaucoup voudraient maintenant que l'Etat leur vienne en aide. L'Etat les aide déjà beaucoup, mais cela reste insuffisant. Mesures-tu bien le vide qu'ils laisseraient si, d'aventure, ils disparaissaient? Oui, tout à fait, dit l'Auditrice. Il y a une dizaine de jours encore, ils publiaient trois pages sur le sort, il est vrai peu enviable, des ..., une minorité ... en Birmanie: trois pages sur les sept que compte ledit Journal (en oubliant l'économie, les cours de la bourse, ce qu'ils appellent la culture, et la publicité). L'éditorial en première page était intitulé : "Aung San Suu Kyi, tel Pie XII"*. Autrement dit, le sort actuel des ... serait comparable à celui des Juifs européens au cours de la Seconde Guerre mondiale. L'...phobie est une plaie, dit la Poire. Il faut la combattre avec vigueur. Ils participent courageusement à ce combat civilisationnel. D'autant que leurs pages sont généralement équilibrées, dit l'Auditrice. On ne saurait dire le contraire. S'ils consacrent trois pages au sort des ... en Birmanie, ils parlent aussi beaucoup, comme vous le savez, de celui des chrétiens au Proche et au Moyen-Orient. C'est un journal de qualité, dit la Poire. La qualité, forcément, a un prix.

* 6 janvier 2017.